CDF Promosport 125 PAU-ARNOS 23-24 Juin 2018 #57

Après avoir zappé l’épreuve de Croix en Ternois par manque de budget, c’est avec un appétit affirmé que j’arrive mercredi sur le circuit de Pau-Arnos.

PAU-ARNOS 2018 CDF PROMOSPORT 4ème manche 23 & 24 Juin 2018 © PHOTOPRESS Tel: 04 93 37 95 96 info@photopress.fr
PAU-ARNOS 2018
CDF PROMOSPORT
4ème manche
23 & 24 Juin 2018
© PHOTOPRESS
Tel: 04 93 37 95 96
info@photopress.fr

La météo annoncée est au beau fixe.  Tout est réuni pour la fête.

  • Jeudi: les deux seules séances d’essais libres sont mises à profit pour continuer l’adaptation à la Suzuki et trouver la bonne démultiplication. La différence de comportement moteur et d’étagement de boîte avec la Yamaha 125 est déstabilisante. Peut-être aussi est-il moins facile  et rapide de s’adapter passées un certaine nombre de saisons … Demain notre catégorie ouvre la piste  8h 30.
  • Vendredi : Au petit matin, il bruine,  du genre qui mouille tout l’air de rien mais avec entêtement. Il faut dire que le circuit est dans une cuvette et que met-on dans une cuvette si ce n’est de l’eau !  Bref, la piste est totalement humide, je reste au lit…
    La séance de l’âpre midi, légère amélioration des chronos, j’ai gagné une seconde en me dépouillant mais ce n’est pas ça. La démul me fait encore des noeuds au cerveau et je fais aussi beaucoup d’erreurs de pilotage, brouillon et la poignée de gaz reste dans certains virages invariablement plus dure  à manoeuvrer.
    Demain !
  • Samedi matin : Chronos qualificatifs. Encore 1/2 seconde de gagnée, il n’en manque plus qu’une grosse pour retrouver mon temps de l’année dernière. Après avoir été crédité du 6ème temps jusqu’à l’avant dernier tour, je me fais coiffer au dernier par une bande de gamins affamés, me reléguant en 3ème ligne avec le 9ème temps 1’45″5 . Mais bon, je viens de comprendre le pourquoi  du comment  de mes soucis de pignon et couronne ! Ça va aller !
  • Samedi après midi : 1ère Finale. Il faut chaud mais vraiment chaud, un temps à faire la sieste  jusqu’à l’heure de l’apéro.  Après un départ correct, je perçois de suite le potentiel de la nouvelle combinaison pignon/couronne . Le 2 premiers creusent d’entrée un trou.  J’accroche rapidement le groupe qui suit  mais de tour en tour, il commence à se détacher, sûrement une conséquence des excès des soirées précédentes … Heureusement, je me fais réveiller par les furieux de derrière dont je me débarrasse dans un sursaut de dignité et entreprend de remonter le pilote en 6ème position qui ferme la marche du groupe de tête.
    Une fois la cible verrouillée à quelques 200 m,  il me faudra 5 tours pour le doubler et le mettre entre mes poursuivants et moi, espérant que leurs bagarres me mettent à l’abri pour les 3 tours qu’il reste à boucler.  Je finis 6ème avec une nouvelle amélioration des chronos,  1 seconde de mieux  en 1’44”2 . Vidéo Finale 1

4-PauPromo125-57PauArnos18

  • Dimanche fin de matinée : Finale 2 . La température est idéale. Départ correct . Bien décidé à accrocher le wagon de tête pour me permettre de me mettre dans le rythme rapidement et m’aider à combler mes lacunes, je lance le grappin ! En 3 tours je suis 6ème à quelques mètres du 5ème quand un faux point mort s’invite à la fête et me fait reculer de 5 places , damned !
    En 3 tours je suis 7ème et double les deux pilotes de devant au freinage de l’épingle  pour me retrouver 5ème nez à nez avec le 4ème qui vient de se répandre. Je viens donc de doubler sous drapeau jaune qui est, dit en passant, vraiment invisible, il n’est absolument pas dans le champ visuel du pilote qui se concentre à cet endroit là sur le freinage et le point de corde. Je coupe immédiatement et lève la main, et me fait repasser toujours sous drapeau jaune par les 6 pilotes que je venais de remonter laborieusement, me voilà 10 !  Il reste un tour dans lequel je reprends 2 places pour finir 8ème en améliorant encore mon chrono, 1’43″5  à un pouillème de  mon temps de 2017. Vidéo Finale 2Bilan : Assez satisfait, parce que l’attaque est bien là et que la 4ème place était à ma portée en Finale 2, même si je suis bien conscient d’être épaulé par une petite machine  performante. Pour viser plus haut, il faut que je me concentre sur un pilotage plus propre  et pour ça il faut du roulage, encore du roulage et toujours du roulage, comme les week-ends de courses me servent d’entrainements, le challenge est ardu mais c’est pas pour me déplaire…

Prochaine épreuve, un circuit que j’adore Le Bugatti au Mans.

Résultats :

  • Essais Chronos : 9 ème temps
  • Finale 1 : 6 ème
  • Finale 2 : 8 ème

 

Merci à Moto Extrême, Gravuplac, MotoStand, Tech System, Éric Raff et Wave’s pour leur soutien .

Stay Tuned !

Flying Fox #57

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *