Promosport 125 ARNOS mi-saison 15 et 16 Juin 2019

Jean qui rit, Jean qui rage  

ou

Jean quille, Jean vole

 

Arnos, circuit magnifiquement dessiné dans  un vallon où les odeurs d’huile moteur et de cuir frayent avec celles des magrets de Corinne.
Arrivée Mercredi : En fin de matinée et en plein soleil, pour participer aux essais libres organisés par BMC.
Très vite j’ai de  bonnes sensations avec des chronos meilleurs que les années passées.
On partage la piste avec Tom Pluot, on monte en puissance régulièrement profitant de chaque session pour changer de démultiplication  afin de trouver la bonne.
Les sessions de Jeudi et vendredi matin serviront à valider les bons choix. Je saute volontairement celle de vendredi après midi sous la pluie pas la peine de prendre des risques, on roulera sur le sec dès demain !

 

Samedi matin,  Essais qualificatifs : Les pluies de la nuit ont cessé et la piste est séchante, on part en pneus pluie, j’avais donc à moitié raison ?.
Ce sont des conditions que j’adore ! Je signe le 3ème meilleur temps, ce qui me place en première ligne, la première depuis ma reprise en 2013.  Oh p…. ça sent bon !
Je commence à y croire, ma moto marche bien, il y a juste un léger décalage d’accélération du au différentiel de poids mais qui devient un avantage dans les descentes.

Documents :

Samedi Après midi,  Finale 1 :  Soleil et température idéale. Mes deux fils, ma bru ? et mes amis sont là et m’entourent. C’est bon !

 

PAU-ARNOS 2019 4 ème manche Coupe de France Promosport 15 / 16 Juin 2019 © PHOTOPRESS Tel: 04 93 37 95 96 info@photopress.fr
PAU-ARNOS 2019
4 ème manche Coupe de France Promosport
15 / 16 Juin 2019
© PHOTOPRESS
Tel: 04 93 37 95 96
info@photopress.fr
Un départ en wheeling, Jolly Jumper est tout excité ! Hola du calme JJ !
Les 3 premiers tours se font à la 5ème place avec une léger gap. Cette fois, hors de question de laisser partir les gamins.
Je recolle au groupe facilement, les sensations sont excellentes et je n’ai jamais l’impression d’être au dessus de mes pompes, je passe même en tête à deux reprises avec un chrono de 1’41”18 au 8ème tour et un idéal time de 1’40”10 !
Énorme bagarre, les places sont chèrement défendues par tous et ça se passe et repasse, propre mais bien engagé.

 

PAU-ARNOS 2019 4 ème manche Coupe de France Promosport 15 / 16 Juin 2019 © PHOTOPRESS Tel: 04 93 37 95 96 info@photopress.fr
PAU-ARNOS 2019
4 ème manche Coupe de France Promosport
15 / 16 Juin 2019
© PHOTOPRESS
Tel: 04 93 37 95 96
info@photopress.fr
À l’avant dernier tour, le 2ème ferme radicalement la porte sur moi  alors que je le passais à l’intérieur au Ténéré, dernier virage commandant la ligne droite d’arrivée. Wooooohh !  Hiiiiiiiii (bruit intérieur) . Je perds direct 20 mètres d’un coup sinon on partait aux fraises tous les deux.
Il ne fera pas la même erreur de me laisser la porte ouverte au dernier tour.
Finalement je termine P3  à 1/10 ème de sec du second et un peu  plus de 4 sec du 1er, notre bagarre nous a éloigné de lui.

 

Documents :
Que dire de l’émotion qui me submerge alors. Lazare mon fils m’accueille au pied du podium avec des mots qui me font fondre en larmes. Baptiste mon grand fils et son amoureuse, mon cher Armand, mes amis de toujours sont sur la butte et m’envoient une brassée de signes d’affection, Fabien  et Sébastien de l’équipe BMC  sont là aussi avec une banane qui en dit long (bien que Fabien la cherche ? ) .Bouhhh !!
Ce n’est qu’un podium en 125 Promo mais pour moi, c’est  la victoire d’une lutte permanente, gagnée petit à petit contre l’adversité de l’âge.

 

Podium Finale 1 125 Arnos 2019
Podium Finale 1 125 Arnos 2019
Dimanche matin, Finale 2 : Départ correct, le premier tour en 4 ème position me permet de prendre la mesure des concurrents. Le rythme est moyen mais assez rapide pour faire vite un trou conséquent d’avec le reste. Je vois que dans quasi tous les secteurs je suis plus rapide que le groupe mais peut être pas suffisamment pour me mettre à l’abri.  Ça me décide de faire une course d’embuscade et d’attendre les 2 derniers tours pour tenter ma chance.

 

Au 5 ème tour, notre bagarre nous ralentit et permet aux poursuivants dont le rusé Tom ? de revenir. Il faut m’extraire rapidement du groupe qui a de grande chance de grossir et avec lui les difficultés,  et essayer de creuser un trou confortable.
I push , i push et à l’épingle je prends la tête mais, à la sortie du Laguna Seca, quelques dizaine de mètres plus loin, c’est une moto que je prends dans la tête.
Visiblement le pilote, le même qu’en Finale 1,  excellent au demeurant, a une difficulté d’appréciation du point de rencontre de deux trajectoires distinctes. Incident traité par le jury comme un simple fait de course alors que ce n’est quand même  pas au pilote de devant d’ajuster sa trajectoire sur celle de celui qui lui vient de derrière.
Bilan, choc très violent qui envoie valser moto et pilote sur 50m .

 

Vite courir, récupérer la moto , check-up rapide, remise en place du demi- guidon  et de la moto dans le bon sens de la marche, redémarrer et c’est reparti, en 15 ème position et à un bon km du groupe de devant.

 

Il me faut bien 2 tours pour retrouver un rythme correct et me rassembler un minimum.
Les côtes et vertèbres qui jusque là se faisent discrètes m’envoient des signaux de forte contrariété. Je ne peux respirer qu’à 1/3 de la normale . Fuck !
Il me  reste 6 tours pour faire la jonction. Pas le temps de faire le footballeur !

 

La jonction est faite  au 10 ème tour. Je prends soin de faire des dépassements sûrs et au bon endroit sur les 4 pilotes, hors de question de mettre en danger Mamzel’ Maëlle ?. Le groupe suivant est bien trop loin pour faire le sauvage  de toute façon.

 

P11, grosse déception mais je suis content de  vite revoir mon ostéo que j’aime bien ?

 

Documents :

 

Conclusions : Le niveau des jeunes est vraiment bluffant, il y a là un vivier incroyable de talents  pour peu qu’ils négocient bien leur croissance, qu’ils soient bien entourés et que les familles puissent financièrement assurer.

 

La FFM serait bien inspirée de prendre la mesure de ça, de mettre en place et  de financer une structure ou  s’adosser à des gens compétents   ( et pas forcément intéressés au compte en banque des parents) pour le faire.
Il y a des volontés, il y a des compétences, il y a un très gros potentiel et il n’y a plus personne en moto 3 et moto 2 !

 

Jacques  si tu me lis …

 

Merci à mes Sponsors, Motostand, Moto Extreme, Gravuplac, Tech System et Wave’s

2 thoughts on “Promosport 125 ARNOS mi-saison 15 et 16 Juin 2019

  • 17 juin 2019 at 19 h 07 min
    Permalink

    C’est cool à lire et ça a l’air facile vu de l’extérieur. La photo du podium est bluffante. On dirait des enfants de 12 ans maximum. J’espère que leur maturité n’est pas à l’image de leur physique… Je reste en tout cas admiratif de ce que tu fais à 62 ans là où certains commencent à perdre leurs dentiers. Quel magnifique élixir de jouvence. Je t’envie.

    Reply
  • 18 juin 2019 at 12 h 10 min
    Permalink

    ☺ …super résumé …tu peux te reconvertir en reporter sport moto à la fin de ton nouveau job de pilote….a++
    Moustic rider

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *